DSC04456
Après un passage rapide par la Sardaigne et les Baléares nous rejoignons Gibraltar…

Mardi 23 Aout – Cap sur la Sardaigne

Voilà! la fenêtre météo de 24 heures que nous attendions avec un vent de nord-est d’une vingtaine de nœuds est là comme prévu.  Nous quittons les iles Egades en Sicile vers midi avant que le vent ne change d’avis.  Avec deux ris dans la grand voile et le génois réduit de moitié… Notre vitesse oscille autour de 8 nœuds et au petit matin nous percevons le Capo Carbonara au sud-est de la Sardaigne.  Une fois passé le cap le vent s’évanoui et c’est au moteur que nous allons mouiller à l’extrémité de la plage de Villasimius… le plus loin possible de la marina.Sardaigne Villasimius 

Dimanche 28 Septembre – Porto Romano

Quelques mouillages plus loin nous arrivons à San Antioco et nous nous amarrons comme un an plus tôt au quai de la Guardia Costiera de Ponte Romano.  Endroit bien pratique pour faire de grosses courses au marché local et chez Lidl.  Aussitôt amarrés nous sortons les vélos et allons voir si Giselle et Giovanni, avec qui nous avions sympathisé lors de notre premier passage, sont comme chaque après midi avec leur amis à l’ombre des grands pins qui bordent la baie… Et bien oui!  ils sont tous là, comme si le temps s’était figé.  Après la surprise initiale et les embrassades… cela se termine autour d’une pizza à leur maison.  Nous devons attendre quelques jours pour récupérer des colis qui nous sont adressés en poste restante.  Après cinq jours au quai les gardes côtes nous demandent de partir car le stationnement y est limité à 48 heures!  Par chance le dernier colis arrive quelques heures plus tard. 

Vendredi 2 Septembre – Ile de San Antioco

En fin d’après midi nous longeons la côte sud de l’ile de San Antioco et juste derrière la tour de Cannai nous trouvons une petite baie bien abritée avec fond de sable.  Nous y rencontrons Annick et Hervé sur LILIA avec qui nous passons une soirée bien conviviale.Sardaigne San Antioco Tore Cannai 

Mercredi 7 Septembre – Cap sur les Baléares

Nous passons une dernière nuit au nord de l’ile de San Pietro et nous levons l’ancre aux première lueurs.  Alors que le soleil pointe ses premiers rayons, nous laissons derrière nous le port industriel de Portoscuso et la Sardaigne…Sardaigne Portoscuso Nord de San Antioco 

Jeudi 8 Septembre – Minorque, Mahon

Superbe traversée rapide jusqu’au port de Mahon à Minorque.  Mouillage dans la Cala de Teulera qui est comme un lac.  C’est en annexe que nous allons en ville à quelques milles de là.  Le port est désert, mais une fois dans la ville qui surplombe la baie, c’est la cohue!  Du monde partout – verre à la main – et du sable dans les rues.  Les bars de rue se font concurrence à qui aura le plus de watts de musique.  C’est trop pour nous!Minorque Feria de Mahon 
C’est le premier jour de la Feria avec démonstrations équestres de grands chevaux bien dressés.  Cela va durer 4 jours et pendant ce temps tous les commerces sont fermés.  Heureusement sur le quai nous trouvons un kiosque à journaux où nous pouvons acheter une carte SIM Espagnole afin d’avoir un accès Internet.Minorque Feria de Mahon 

Samedi 10 Septembre – Ilha d’en Colom

Nous remontons la cote est de Minorque et trouvons  à l’abri de Ilha d’en Colom avec l’eau claire pour se baigner et faire de l’eau douce.Minorque ile de Colom
Nous faisons un saut de puce vers le nord dans la baie voisine, la Cala Rambles.  Nous arrivons à passer prudemment entre l’ile et la terre qui offre un passage sur un fond de sable à 1m50 de profondeur. Cette traversée ne peut se faire que par mer plate et soleil.Minorque Cala Tamarells Parc de Es Grau
Aussitôt mouillés nous allons marcher dans le Parc de Es Grau en longeant le sentier jusqu’au Cap Favaritx plus au Nord.
La cote est très découpée et offre beaucoup de criques aux eaux turquoises qui ne sont pas habitées.
Nous repérons notre prochain mouillage face à une plage de sable fin. Minorque  Nord est Cap de Favaritx
Le phare est imposant et flambant neufMinorque  Nord est Cap de Favaritx, malgré les forts vents dominants qui balaient la cote.
Dans quelques jours un vent de Nord est annoncé et notre préoccupation est de trouver un bon abri.
En attendant nous avons le temps de nous arrêter à Puerto Fornells pour se ravitailler.  
Nous naviguons quelques heures au près avec 2 ris sous un ciel menaçant et une mer confuse, mais une fois au nord du brise lame,  c’est le calme plat.

Jeudi 15 Septembre – Cala Pregondas

C’ est un petit paradis, qui fait partie d’une réserve naturelle. Le sable est de couleur curry, quelques maisons se fondent dans la roche et l’eau est turquoise.
Nous allons explorer les fonds dans une petite crique en annexe…Pregondas
..puis le lendemain nous enfilons nos baskets pour marcher dans le parc et admirer le panoramas.Minorque Cote au Nord de Pregondas
Sur le chemin du retour les nuages s’accumulent, le vent forcit levant une houle dans la baie et du ressac sur les rochersMinorque Pregondas
Nous accélérons le pas et gagnons rapidement le bateau.  Nous sécurisons l’annexe, mettons l’électronique en marche et levons l’ancre rapidement.
En arrivant sur la cote sud,  nous sommes surpris par un grain à 40 nœuds.  Moteurs en marche, nous affalons la voile
et gardons un bout de génois qui nous fait avancer à 7 nœuds.Minorque Cap d'Artrutx 
Toutes les baies autour de Ciutadella (côte ouest de Minorque) sont soit trop étroites pour y mouiller en sécurité, soit avec de belles plages réservées à la baignade… ce qui limite les zones de mouillage pour les bateaux.   Nous devons donc continuer sur la côte sud de Minorque jusque Cala Parejals.Minorque Sud de Ciutadella Cala Parejals 
La baie n’a pas d’accès par la route, ce qui rend l’endroit exceptionnel et peu fréquenté.  Les plus courageux escaladent les rochers pour se baigner….comme Marjolaine et Hervé qui nagent jusqu’au bateau et passent un petit moment à bord.Minorque Sud de Ciutadella Cala Parejals 
Nous ne sommes qu’à 1 mile en annexe du port de Tamarinda – Cala’n Bosch, où des bus réguliers desservent Ciutadella …Minorque Ciutadella
l’une des places principale et …ses nombreuses rues piétonnesMinorque Ciutadella
Déjeuner le long du port..
Minorque Ciutadella

Jeudi 22 Septembre – Majorque

Les soirées commencent à se rafraichir et nous devons mettre une “petite laine” pour prendre l’apéro.  Nous avons même ressorti une couette pour la nuit… Il est temps d’aller plus au sud et rapidement rejoindre Gibraltar.  Un arrêt à Porto Cristo dont la baie est bien protégée de la houle et où nous trouvons un grand supermarché… puis juste après avoir passé le Cap des Salines (pointe sud de Majorque) dans la baie de Illot de ses Roquetes qui fait parti de la réserve naturelle.Majorque pointe sud - Illot de ses Roquetes 

Lundi 26 Septembre – Isla Cabrera

La saison se termine et nous pouvons réserver deux nuits dans le parc naturel de Cabrera – les places sont limitées et en pleine saison il faut s’y prendre  plusieurs mois à l’avance pour ne pouvoir y rester qu’une nuit.  Nous commençons par faire le tour de l’ile et nous arrêter à Cala de Burri, seul mouillage autorisé et équipé avec une trentaine de corps-morts.  Pas un seul bateau en vue – la baie est pour nous! Ile de Cabrera sud de Majorque - Cala de Burri 
Aussitôt accrochés sur le corps-mort, nous sautons à l’eau pour en vérifier l’état.  C’est du costaud!DSC04359 
Un ballet de méduses évolue autour de nous.Cabrera - Cala de Burri 
Elles sont plus lentes que nous et il est facile de les éviter pour les admirer de près.DSC04353 
Elles sont magnifiques quand le soleil se reflète sur leurs corps transparent et leurs filaments.DSC04348 
Nous continuons le tour de l’ile en longeant de près les falaises qui tombent à pic dans l’eau…DSC04370 
Jusque dans la baie principale de l’ile, qui est la seule où il autorisé de passer la nuit.DSC04406 
Alors que les principaux sentiers qui sillonnent l’ile ne peuvent se faire qu’avec un guide, celui qui mène au phare du Cap Vermell est en accès libre.DSC04385 
Nous grimpons jusqu’au phare qui comme tous les phares,  que nous avons vu aux Baléares,  est bien entretenu.DSC04395 
Ce qui mérite un peu de repos!DSC04389 
avant de redescendre…DSC04396 
pour retrouver Tao au pied du vieux fort qui garde la baie.DSC04403 
Mercredi 28 Septembre – Cap sur Gibraltar

Alors que nous comptons trois jours pour atteindre Gibraltar, les prévisions sont pour deux jours et demi de vent de nord-est avant un calme plat et du vent d’ouest.  C’est notre opportunité, et il fait encore nuit noire quand nous quittons le corps-mort.  Nous sommes plein vent arrière avec le plus souvent les voiles en ciseaux.  Nous évitons quelques grains, mais pas tous!DSC04416 
Certains le sentent de près alors que d’autre le regarde bien au sec.DSC04422 
Il ne sera pas dit que nous n’aurons rien pêché en Méditerranée depuis un an que nous trainons des lignes.   Celui-ci s’est échoué sur le pont – un peu maigre pour le déjeuner!

C’est désolent de voir une mer avec si peu de vie.DSC04428   
Comme prévu la dernière nuit est au moteur et c’est dans la brume que nous apercevons le “rocher”.DSC04437 
Juste le temps pour Philippe de hisser les pavillons…DSC04446 
et allons mouiller en face de la plage de la Linea de la Concepcion – du côté Espagnol de Gibraltar.  La frontière n’est qu’à quelques minutes à pied…